Alerte sécheresse, les restrictions maintenues pour les usagers de l'eau

Alerte sécheresse, les restrictions maintenues pour les usagers de l'eau
27/09/2017

Le département de l’Isère est entré depuis le 18 juillet 2017 en situation d’alerte sécheresse. Cette décision a été reconduite le 18 septembre 2017, par le Comité Départemental de l'eau, jusqu'au 31 octobre 2017. Elle fait suite à un constat global de manque d’eau sur l’ensemble du département. Des mesures restrictives sont alors mises en place pour pallier ce déficit. Le territoire des 4 Vallées n’échappe pas à ces mesures qui ont pour but de réguler les niveaux d’eau pour empêcher une situation de « crise de l’eau ».

Cette décision fait suite au constat d’une diminution du niveau d’eau dans les différents cours d’eau, qui sont passés en dessous du niveau d’alerte. Le niveau des nappes d’eau souterraines est également passé en dessous de ces valeurs seuil et il continu à décroître.

Sur le territoire, la nappe d’eau souterraine alimentant le Syndicat Intercommunal des Eaux de l’Amballon (SIE) est actuellement au plus bas. Elle illustre le constat global d’un manque d’eau sur le département de l’Isère à l’échelle du bassin des 4 vallées.

Comme pour l’ensemble des territoires du département, le territoire des 4 vallées est concerné par les mesures relatives à cette situation d’alerte. Celle-ci sont notamment :

Interdictions générales :
- Lavage de véhicules hors stations professionnelles interdits
- Arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, jardins d’agrément, golfs et stades : entre 6h et 20h
- Le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert
- Le lavage des voiries (sauf si balayeuses laveuses automatiques)

Pour l’Eau Potable :
- Interdiction de contrôles techniques sur les points d’eau d’incendie (sauf nécessité de service)
- En cas de risque de déficit, transmission des informations aux maires, à l’ARS, au SDIS

Pour les industries :
- Si ICPE, mettre en œuvre les mesures du plan d’économie de niveau 1

Pour les prélèvements agricoles :
- Diminution globale de 15% des prélèvements (en débit). Les tours d’eau correspondant sont précisés dans les arrêtés d’autorisation de prélèvements

Il est également à rappeler que conformément à l’article L.2212-2 du code général des collectivités territoriales, le maire peut, sur le territoire communal, prendre des mesures plus restrictives telles que l’arrêt ou la limitation de certains usages non prioritaires.

Retour à toutes les actualités