Chantier de protection contre les inondations sur le ruisseau de l'Abereau

Chantier de protection contre les inondations sur le ruisseau de l'Abereau
29/06/2017

Ce jeudi 29 juin 2017 le Syndicat Rivières des 4 Vallées a engagé les travaux de restauration hydro-écologique de l’Abereau. Ces travaux, qui sont les premiers de grande ampleur entrés en phase opérationnelle dans le cadre du Contrat de rivière, ont été initiés suite aux nombreuses inondations de la route des Serpaizières sur la commune de Chuzelles, pour en comprendre et en résoudre les problèmes.

Ce 29 juin 2017, le Syndicat Rivières des 4 Vallées a lancé le chantier de restauration hydro-écologique sur le ruisseau de l’Abereau pour une durée de 14 semaines et pour un coût total de 313 144 € TTC. Ces travaux sont financés à hauteur de 30% par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, 30% par le Département de l’Isère et les 40% restant sont à la charge du Syndicat. Les entreprises sélectionnées pour la réalisation de ceux-ci sont Roger Martin (travaux de terrassement) et Green Style (travaux de génie végétal). Les travaux sont réalisés en plusieurs phases : quatre semaines de préparation et quatre semaines de terrassement prévues pour le mois de juillet, puis six semaines de mise en œuvre des techniques de génie végétal décalée sur la période automnale, car plus favorable pour la végétation.

Le ruisseau de l’Abereau subit fréquemment des crues qui inondent la route des Serpaizières sur la commune de Chuzelles. Ces inondations apportent de nombreux cailloux et graviers, nécessitant l’intervention répétée des services communaux pour dégager la route et rétablir l’accès aux habitations.

Depuis 2009, le Syndicat Rivières des 4 Vallées, au titre de maître d’ouvrage, travaille en concertation avec les communes de Chuzelles et Serpaize dans le but de monter un projet de protection contre les crues de l’Abereau. Avant de lancer la phase opérationnelle, une étude a été réalisée en 2010, par le bureau d’étude SAFEGE, afin de comprendre le fonctionnement du ruisseau. Cette étude préconise un programme de travaux global sur l’ensemble du bassin versant de l’Abereau. Les objectifs du programme sont d’équilibrer le transport des sédiments pour éviter que le fond du ruisseau ne monte et se comble entièrement et de modifier la morphologie de l’Abereau en long et en large pour en augmenter le gabarit. Il s’agit également de créer un pallier, appelé risberme, entre le haut de la berge et le lit du ruisseau, afin qu’il puisse déborder en dehors des zones à enjeux et de renaturer les berges à l’aide de techniques de génie végétal, dans un souci de renaturation du cours d’eau, sur environ 750 mètres linéaires
.
En 2013, le programme de travaux est entré en phase opérationnelle. Le Syndicat a recruté le cabinet Vincent Desvignes Ingénierie pour assurer la maîtrise d’œuvre du projet de travaux de l’Abereau. Les premiers travaux ont été effectués en 2015 sur la commune de Serpaize. Il s’agissait d’aménager un piège à graviers au lieu-dit « le Bief » et d’installer une vanne au niveau de l’exutoire de l’ancien bassin de rétention pour réguler le transport de sédiments du cours d’eau.

L’année 2016 a été consacrée à la rédaction des demandes d’autorisation de travaux au titre de la loi sur l’eau, auprès des services de l’Etat (Direction Départementale des Territoires de l’Isère – DDT38). L’enquête publique s’est déroulée du 27 décembre 2016 au 25 janvier 2017. Elle a permis aux citoyens de faire porter leur voix sur le projet de restauration hydro-écologique de l’Abereau. L’arrêté Préfectoral n° 38-2017-06-14-048 portant autorisation unique au titre du Code de l’Environnement a été délivré au maître d’ouvrage, le Syndicat Rivières des 4 Vallées le 14 juin 2017.

Retour à toutes les actualités