Suppression d’une passerelle béton et protection des berges sur l’Amballon à Savas-Mépin

Suppression d’une passerelle béton et protection des berges sur l’Amballon à Savas-Mépin
19/07/2018

Le Syndicat Rivières des 4 Vallées a fait supprimer une passerelle, hors d’usage depuis plusieurs années, qui traversait l’Amballon sur la commune de Savas-Mépin.
Une mesure rendue nécessaire par l’enjeu que représente la présence du lotissement des Bonnevaux en rive droite.
Le faible gabarit de cette passerelle en faisait un piège à embâcles et demeurait un facteur aggravant des débordements du cours d’eau.
La ripisylve, très pauvre en rive gauche et absente en rive droite, va être densifiée. Son actuel insuffisance implique des érosions (car la végétation fixe la berge) et un manque considérable d’ombrage, provoquant la hausse de la température de l’eau, pouvant conduire à la prolifération d’algues et à l’eutrophisation du milieu. La suppression de la passerelle au profit de berges naturelles et végétalisées va également permettre de recréer des habitats favorables à la faune aquatique.

La nature des travaux

La suppression d’un ouvrage a un impact sur la rivière, qui va rechercher un nouvel équilibre. Il a donc été nécessaire de prévenir la déstabilisation des deux berges par un retalutage et la mise en place de techniques de protection et de restauration en génie végétal.

Les travaux comprennent donc :

• Suppression de la passerelle béton et des murs de soutènement.

• Protection du pied de berge en rive droite par la réalisation d’une fascine d’hélophytes de 20ml. Il s’agit d’un boudin de géotextile biodégradable lesté de matériaux terreux, végétalisé de mottes d’essences d’hélophytes (plante semi-aquatique, dont seuls les racines vivent toujours sous l'eau) et maintenu au substrat par deux rangées de pieux.

• Restauration des berges :

En rive droite, la berge a été retalutée, protégée par un géotextile en toile de coco et ensemencée.
En rive gauche, la berge a été retalutées sur un linéaire de 20 ml et des plantations seront réalisées à l’automne pour obtenir une bande de ripisylve qui remplisse à nouveau sa fonction d’ombrage et de corridor écologique (connexion entre l’habitat terrestre et l’habitat marin).

Ces travaux, réalisés par l’entreprise Diaz pendant 5 jours pour un montant de 5 040,00 € TTC, se sont fait dans le cadre du programme de travaux ponctuels du Syndicat Rivières des 4 Vallées.

Retour à toutes les actualités