Travaux de stabilisation de seuils de fond et berge

Travaux de stabilisation de seuils de fond et berge
26/04/2017

En avril 2017, le Syndicat Rivières des 4 Vallées a engagé des travaux de stabilisation d’anciens ouvrages de protection de berge sur le ruisseau du Montléant sur la commune de Jardin. Ces ouvrages avaient été mis à mal lors des dernières crues et notamment celles de 2014 et risquaient, à terme, de gravement se détériorer, entrainant une déstabilisation de la berge, présentant un risque pour les propriétaires riverains et pour une canalisation d’assainissement. L’ensemble des travaux ont été réalisés par les entreprises AG2V et Rousset & Fils.

Le ruisseau du Montléant est un cours d’eau qui se situe sur la commune de Jardin. C’est un affluent du Berardier, lui-même, affluent de la Gère. Suite aux crues de 2008, la berge rive droite a été partiellement arrachée par les eaux, la déstabilisant profondément et risquant de mettre à nu une canalisation. Pour pallier à ces problèmes, quatre seuils de fond en enrochement ainsi que des gabions pour maintenir les berges ont été installés. Les seuils de fond devaient permettre de limiter les phénomènes d’incision du fond du lit et, couplés aux gabions, limiter les érosions de berges.

Néanmoins, ces ouvrages n’ont pas résistés aux grosses crues de 2014. Les seuils en enrochement ont été contournés par les eaux et par conséquent déstabilisés, entrainant un risque majeur de basculement des gabions.

Pour résoudre ces problèmes, le Syndicat Rivières des 4 Vallées, a repris les quatre seuils en avril 2017. Il s’agissait par-là, de retravailler la forme des seuils, en améliorant l’ancrage en berge rive gauche, afin que l’eau ne puisse plus les contourner.

Afin de renforcer l’ancrage des ouvrages, le Syndicat a également réalisé des travaux en rive gauche. Ces travaux complémentaires étaient nécessaires pour limiter les érosions, stabiliser les seuils en berge et par conséquent maintenir les gabions en rive droite. Pour cela, des fascines de saules ont été installées entre chaque seuil de fond. Cette technique de génie végétal de protection de pied de berge est réalisée par la mise en place de branches vivantes de saules, appelées fascines, en alternance avec des matériaux terreux compactés, entre deux rangées de pieux. C’est une technique efficace, qui permet de stabiliser le pied de berge, dès sa mise en place. Une recharge sédimentaire a également été nécessaire (la crue ayant charrié les sédiments), par l’apport mécanique de galets dans le fond du lit du ruisseau. Des lits de plants et plançons ont également été installés en surplomb immédiat des fascines de saules, toujours en rive gauche. Ces lits de plants et plançons vont créer un système racinaire important en partie haute de la berge, ce qui, couplé aux fascines, qui elles, vont faire un système racinaire en partie basse, permettra de consolider la berge. Dans le souci d’obtenir un ouvrage le plus stable, efficace et pérenne possible, des plantations ont par ailleurs été mises en place sur le talus (boutures et plants en godet forestier).

Les entreprises AG2V et Rousset & Fils ont été retenues pour réaliser les travaux, pour un montant total de 17 546 euros TTC. Les travaux, qui seront réceptionnés prochainement, ont été réalisés du 18 au 24 avril 2017 inclus.

Retour à toutes les actualités