Présentation

Créé en 1975, le Syndicat Rivières des 4 Vallées (Riv4Val) est une structure publique qui regroupe des communes et une intercommunalité dans l’objectif d’une gestion globale, concertée et équilibrée des rivières et des milieux aquatiques sur le bassin versant.

  • Le Riv4Val intervient sur le territoire des collectivités adhérentes du bassin versant. 17 communes adhèrent de manière indépendante et 12 à travers leur adhésion à ViennAgglo.

    Ces 29 communes représentent 95% du territoire des 4 vallées du Bas Dauphiné.

  • Le Riv4Val joue trois rôles distincts et complémentaires :

    Appui technique : Conseil auprès des collectivités locales pour la mise en œuvre de projets ayant un impact direct ou indirect sur l’eau (PLU, projets touristiques, schémas d’assainissement…). Le Syndicat peut également être sollicité par les particuliers (propriétaires riverains) comme appui technique, notamment pour la rédaction des dossiers « loi sur l’eau ».

    Structure porteuse : : animation et coordination des outils de gestion comme le Contrat de rivière, le PAPI, le PGRE ou encore le PAEC. Il coordonne la mise en œuvre de la politique globale de l’eau.

    Maître d’ouvrage : étude et travaux nécessaires à l'exercice de sa compétence. En tant que principal maître d’ouvrage du Contrat de rivière, le Syndicat aura en charge les aménagements écologiques et hydrauliques de protection contre les inondations et de restauration des milieux aquatiques.

  • Le Syndicat est compétent en termes de gestion globale des cours d’eau et des milieux aquatiques. Au titre de cette compétence le Syndicat Rivières des 4 Vallées, met en œuvre les actions suivantes :

    • 1) Elaboration et animation d’outils de gestion et de planification concourant à une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau et des milieux aquatiques (Contrat de rivière, PAPI, PGRE, PAEC).
    • 2) Prévention et gestion des crues et des inondations.
    • 3) Aménagement, restauration, entretien et mise en valeur des berges, lits et formations boisées riveraines des cours d’eau (les interventions sur les voiries et leurs éléments constitutifs en sont exclues).
    • 4) Lutte contre la pollution des eaux superficielles et souterraines (en coordination avec les collectivités et EPCI).
    • 5) Suivi de la gestion des zones humides et du fonctionnement des étangs.
    • 6) Education à la gestion de l’eau et des milieux aquatiques.